Vidéos > Pourquoi la grêle est-elle difficile à prévoir ?

Vidéo WIBBITZ Explication

Pourquoi la grêle est-elle difficile à prévoir ?

par

La grêle est provoquée par le développement de cumulonimbus très actifs, c'est-à-dire d’orages violents. Les outils actuels de prévision ont une bonne précision à l'échelle régionale voire départementale. Mais les orages surviennent de façon plus locale encore, à quelques kilomètres près. C'est à cette échelle que les outils de prévision atteignent leurs limites. Une ville peut être touchée par un orage et une ville voisine épargnée alors qu'elles appartiennent au même département placé en alerte orage.

Autre difficulté : prévoir l'intensité de l'orage. Ce ne sont que les orages violents, générés par des cumulonimbus très turbulents, qui peuvent produire de la grêle. La prévision est alors plus difficile car la localisation de ces orages extrêmes est plus réduite que la zone orageuse. On estime que moins de 10% des nuages d'orage provoquent des chutes de grêle. Mais un seul d'entre eux peut déverser 50 000 tonnes de glace !

C’est donc la difficulté de modéliser la localisation et l’intensité des orages qui rend la prévision de la grêle délicate.

À lire aussi